Vampire Knight | The Cross Academy


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour au Pavillon... [ 1H45 ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mar 8 Juil - 4:48

    Anatosia tirée Shizo par la manche, un geste brusque celui-si se libéra et continua a marché au côté de sa jeune camarade. Ce qu'il venait de découvrir au sujet du jeune préfet, ne perturba pas réellement le jeune vampire. Les mains à présent dans les poches, il suivait sa consoeur jusqu'au Manoir, où ils logeaient. L'un de leur camarade prendrait sûrement leurs affaires et serait bien gentil de les remettre a leurs propriétaire. Shizo repensait à ce qu'il allait dire pour justifier son absence. L'esprit un peu vagabond, cherchant une bonne raison à cette absence, qui était la première pour le jeune vampire. Le bruit des pas des jeunes adolescents, résonnait sur le pavait grisé. Les yeux de Shizo étaient redevenu normal a leurs arrivées dans le Hall

    Le jeune vampire alla s'affaler sur l'un des divans recouverts de soie de la salle de détente. Il posa son journal sur son côté droit et regarda sa jeune congénère. Le silence régnait à nouveau. La voix de Shizo n'était plus présente, on aurait dit qu'il l'avait rangé. Comme s'il avait abusé de celle-ci. Le regard dans visait vers le plafond, les mains croiser sur son ventre. Il n'y avait plus rien de ce qu'il avait pu faire voir de lui, il y a quelques minutes dans le parc. Son sourire s'était évaporée, la couleur de ses yeux était redevenue normal. On y voyait un oeil de couleur bleu et l'autre vert. La sympathie qu'il avait produit vis a vis d'Anatosia s'était aussi défilé pour laisser le regard, comme le tint glacial quand on le regardait. Dans 4 heures leurs camarades de classes serait de retour.

    Les pensées de Shizo vis-à-vis du secret de Zéro, étaient bien trouble. Bien évidemment, le jeune vampire se disait qu'il n'était pas seul a savoir ça. D'autre personne de Night Class étaient au courant. Sa soif de sang commencer à venir, il ne devrait pas tarder à aller s'injecter sa dose de sang. Sang qu'il ne buvait pas pour le simple dégout qu'il avait envers celui-si. Le calme était presque trop présent. Son aigle volait au-dessus du manoir, Shizo le sentait. Il se leva, ouvrit une fenêtre et récupéra le rapace sur son poignet protéger. Puis il alla se rasseoir, sans aucun mot, sans aucun bruit. A la fin, ce silence était agaçant, presque insoutenable. Aucun regard ne croisa celui de Anatosia. Il est vrai, que le jeune vampire trouvait Ana très jolie. Son sang était celui d'un noble, lui n'était qu'un pauvre humain devenu vampire. Il était entré dans le monde des Vampire il y a peu de temps. Peu à peu ses yeux commençait à ce tinter d'une couleur carmin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mar 8 Juil - 12:32

Depuis qu'elle l'avait tiré, la jeune fille n'avait pas lâche la main de l'autre vampire. Ça ne lui avait tout simplement pas traversé l'esprit. Elle agissait et oubliait. Lorsqu'il retira sa main, elle lui jeta un rapide coup d'œil sans importance puis continua à avancer. Anatosia avait prévue d'errer un peu partout toute la nuit, mais ayant été arrêtée par un préfet, elle devait retourner au pavillon. Que de l'ennui, il n'y avait rien à faire et il n'y avait personne. En faite, c'était faux, il y avait lui. Lui qui avait des yeux d'une belle couleur. Très jolis en faite, qui avait tôt fait d'attirer le regard de la jeune fille. Et puis ses cheveux gris argentés, comment ne pas remarquer ? Ce n'était pas très courant et en plus, les personnes qu'elle avait vue avec ce genre de teinte de cheveux, étaient toutes très jolies.

Tout au long du trajet, elle avait gardé un œil sur lui, il y avait quelque chose qui attirait son regard, ça devait probablement être ses yeux. Un vert et l'autre bleus, c'était vraiment spécial. Anatosia revenue sur un droit regard vers sa direction après avoir presque foncé dans le cadre de porte de l'entrée du pavillon. Elle était assez distraite pour ne pas se rendre compte de sa trajectoire qui avait déviée vers le cadrage. Pourtant, l'entrée était assez grande, mais pas pour elle décidément.

Lorsqu'elle entra, elle pris place sur une chaise berçante. Celle-ci était très grande pour la petite fille qui n'avait que le bout de ses chaussure frôlant le sol. Elle regarda un moment le garçon au cheveux blanc et ensuite tourna son regard sur elle-même, trouvant un moyen de passer le temps silencieux : manger. Anatosia plongea la main dans sa veste, via le collet et en sortie une sucette. La bonne technique de sa bonne amie de cacher des friandises dans ses vêtements et tout particulièrement dans son soutien-gorge avait tôt fait d'être apprise par la jeune vampire. Elle déballa le bonbon et le fourra dans sa bouche, il n'y avait que le bâton blanc qui dépassait de sa petite bouche.

Durant ce long silence, ses yeux c'étaient posés sur la seule source de mouvement. Lui qui ce leva et ouvrit une fenêtre pour laisser entré un aigle. Un joli aigle, disons que c'était la première fois qu'elle ne voyait un en vrai. Mis à part dans les livres elle n'en avait jamais vu. Après ses insupportable minutes silencieuse, elle se leva et s'agenouilla sur le divan où le jeune vampire était. Elle le fixait de ses grands yeux bleus, une habitude sans une autre, son regard semblait vouloir le transpercer. Elle lui sourit d'un air enfantin avant de lui parler d'une voix habituelle de gamine :

Comment tu te nommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mer 9 Juil - 5:08

    De ce que Shizo pouvait dire de son interlocutrice, c'est qui trouvait c'est yeux bleu magnifique. Donnant a celui les regardes, un envoutement total. Le jeune vampire n'était pas encore tombé dans celui-ci et il s'en réjouissait mentalement. Il avait senti l'observation de la jeune vampire sur lui durant tout le trajet, ce qui ne l'avait pas dérangé pour continuer tout droit vers le grand manoir. Ce soir, Fire n'avait rien à lui apporter, aucune lettre, aucun petit objet trouver en sa faveur, Rien... Seulement un regard doux et angélique à porter sur son maître.

    Il regardait un court instant, Ana, sortant de sa veste une fine sucette dont elle déballa rapidement l'emballage et introduis dans sa fine bouche. Il eut un sourire sous le coup de l'acte, mais il disparaissait très rapidement pour laisser réapparaître, le visage neutre et terne qu'il possédait la plupart du temps. Il voyait ses yeux délicat en forme d'amande de nouveau posé sur lui. Cherchant du regard une faille pour le sortir de ses rêves. Croyait le ou pas, il n'est pas facile de le faire changer de tête et encore moins d'essayer de lui parler pour le libérer de son étreinte familière.

    Beaucoup de personnes s'étaient agacées de son silence et s'emballer dans une colère inutile soit disant défoulant. Mais elle, jeune vampire au regard enfantin, au sourire de petite fille et au délicat gestes, gardait son calme en gardant une pensée fine sur le jeune vampire qu'était Shizo. Là étrangement, une voix mélodieuse vint réveiller l'âme du jeune grisé. Prenant une courte inspiration, puis laissant échapper un soupir, il prononça les quelques mots de sa bouche


    " On m'a nommé Shizo... "

    Dit - il comme s'il regrettait. Lui connaissais déjà son nom, étant donné quelque l'avait prononcé devant le préfet. Un bras le long du dossier, l'autre se baladant sur la soie du divan et un regard perdu dans les air.


Dernière édition par Shizo Atsamatsu le Lun 14 Juil - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mer 9 Juil - 11:52

Elle continua à le fixer. Ses grands yeux bleus posés sur lui, elle de détachait pas son regard, même qu'elle ne semblait pas cligner des yeux. Grands ouvert, peau blanchâtre et lèvres rosées, elle ressemblait à une de ses fameuses poupées de porcelaine. Anatosia ne bougeait pas, seulement le bâton de son suçon qui se promenait de droite à gauche parfois. Elle l'eut rapidement terminé et le lança dans une corbeille qui n'était pas très loin. Précédemment, elle avait cru apercevoir un petit sourire de la part de l'autre vampire.

Lorsqu'il lui révéla son nom, son sourire s'élargit quelques secondes puis redevint aussi petit que la précédente. Normalement, la tête qu'elle faisait, comporte toujours un petit sourire dents cachés. Ensuite, son regard se porta sur la chevelure de Shizo. Blanc... gris... argentée... C'était joli. Elle connaissait une autre fille de la Dayclass qui avait les cheveux blanc. C'était même une grande amie, celle qu'elle surnommait "Candygirl". En y repensant, elle devait bien dormir à cette heure-là, non ? Tout était si calme ici, c'était tentant d'aller la réveiller pour aller jouer, mais la connaissant, elle rechignerait d'être réveillée en pleine nuit.

Elle s'approcha à quelques centimètres du visage du jeune homme. Pas trop près, mais quand même, pour certain cela pourrait être gênant d'être à une telle distance d'une autre. Ses yeux étaient de nouveaux porter sur les siens. Anatosia avait un air interrogateur, elle dit sur un ton l'accompagnant :

'sont jolis tes yeux, tu sais ? Mais pourquoi ils ne sont pas de la même couleur ?

C'était peut être indiscret de poser une question comme celle-là. Mais c'était tout la nature enfantine et curieuse de la jeune fille. Un bleu et un vert, cela l'intriguait vraiment, mais en même temps, elle trouvait cela original et très jolie. Elle posa son coude sur le haut du dossier pour mieux ce tenir ne équilibre sur ses genoux enfoncés dans la soie du divan. Sur une surface molle, c'était dure de tenir sur les genoux, surtout lorsque ton attention était portée ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Sam 12 Juil - 18:40

    A force, Shizo commençait à se lasseé qu'elle le regard aussi fixement, tout en gardant un soupçon de curiosité, qu'il le faisait garder son sang froid, gardant aussi ce qui pouvait bien être une morsure. Il essayait en vain de se contrôler et si sa camarades ne cessait pas ce petit jeu, il risquerait bien de la bléssé, jusqu'à se faire expulser de l'académie. Son sourire était des plus rare, mais laissait un semblant d'espoirs a celui qui osait lui parlait. Il n'entendit que le bruit sourd du fin bâton dans la corbeille. C'est vrai c'est yeux étaient étranges, mais pas aussi bizarre que son comportement bien trop calme au goût des autres élèves de la Night Class. Le proviseur de l'établissement ne s'en plaignait pas... Alors,pourquoi changeait, si son supérieur n'avait pas à le changer et lui remontait les bretelles.

    La jeune vampire le regardait méticuleusement, déjà par sa chevelure argentée, celle-ci, sa mère disait qu'elle lui portait chance et courage. Il n'est pas souvent de voir un garçon avec cette couleur de cheveux, certes, mais sa arrive, la preuve en elle-même avec Shizo. Il avait remarqué lui aussi cette jeune fille aux cheveux blanc, mais ne s'en était pas vraiment fait une amie. A vraie dire, il n'y avait même pas de connaissance entre les deux jeunes êtres tout autant différent.

    Lorsque que son interlocutrice, s'approcha a quelque centimètre de son visage, regardant ses yeux vairons. Il était rare d'avoir ce genre d'anomalie héréditaire. À lui, ça lui donnait un charme inoubliable auprès des filles... Il en avait fait les frais dès son arriver. Pendant près d'une semaine, il avait devancé son camarade, Idole-Sempai. C'est 7 jours restaient gravée à l'intérieur du jeune homme. Il était timide, a présent il avait pris sa place. Lorsqu'elle posa la question... De longue minute s'écoulèrent... Puis sa voix se redécouvrit une nouvelle aux oreilles de la jeune fille.


    " Je suis né ainsi... Mais cela est dut à une anomalie héréditaire... "

    Il prit une courte inspiration, puis reprit parole

    " Si tu veux savoir plus de choses sur ce sujet, il y a quelques bouquins très instructifs à la bibiothèque... "

    L'originalité du jeune vampire ne manquait pas, le charme non plus apparemment. Il n'en voulait pas à Ana... Ces questions sont parfois mal prises par ceux qui ont ce genre de choses. Mais lui, au fil des année, il y répondait comme une simple question que chacun se posait mutuellement. Il se leva, relevant par la même occasion la jeune vampire. Il prit son journal, monta en haut pendant un court moment. L'envie de sang était trop forte et aujourd'hui, Shizo n'aller pas prendre sa dose en aiguille, mais belle et bien en la buvant. Première fois qu'il le faisait et ça le changeait beaucoup. Depuis l'arrivée des nouveaux élèves, il devait s'attendre a avoir un questionnaire chargé sur sa raison d'être. Il avaient donc changer l'habitude cruciale du jeune vampire qu'était de ne jamais boire une seul gouttes de sang. Il était trop tard maintenant, première fois, mais pas dernière... Il redescendit, posant une main la rambarde, ses yeux étaient redevenus de couleur normal, donc vairons. Il regarda Ana et attendit une réaction de sa camarade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Lun 14 Juil - 16:47

Selon elle, il ne semblait pas vouloir lui répondre. Sur le coup, elle se sentit un peu mal d'avoir posé cette question, il n'y avait peut être pas d'inconvénient, mais le silence de l'autre vampire faisait ressortir un certain malaise en elle. Mais finalement, au bout de trèèès longues minutes, il finit par lui répondre. Une anomalie héréditaire hein ? Spéciale comme anomalie, elle-même le trouvait bien chanceux de l'avoir, c'était une très belle anomalie.

Et pour les bouquin, pas besoin. Elle n'était pas si bête que ça, elle aimait plus poser des questions. Il aurait pu porter des lentilles de contacts et avoir un œil aveugle et l'autre qui voit, il y a pleins de possibilité. Anatosia se rassit comme elle l'était précédemment, sur ses genoux aux côtés du vampires. Ayant déjà fait le tour du jeune homme avec son regard perçant, elle tourna les yeux cherchant une autre source qui pourraient les attirer. C'est lors que Shizo se leva et parti. La jeune fille n'avait pas ne tête de le suivre, elle s'écrasa plutôt sur le divan, le regardant monter les escalier faire elle-ne-savait-quoi.

Le fait qu'il soit parti devait être qu'elle l'énervait, ou un truc du genre. Lorsqu'il arrivait quelque chose, quoi que se soit, elle ce mettait la faute sur elle. Anatosia était un peu habitué qu'on la fuit, elle avait un comportement étrange, l'autre vampire voulait sûrement être poli et parti sans ne rien dire. Peu importe, elle baissa la tête et regarda ses doigts. Petits, fins et d'une couleur d'habituel maladive. Sur le coup, elle porta son creux de coude à sa bouche et toussa quelques coups. Lorsqu'elle retira celui-ci, il y avait une tache de sang. Elle soupira d'un regard peiné, Anatosia n'en avait plus que marra de cracher du sang à chaque fois qu'elle toussait et de salir ses vêtements. La jeune fille commença à déboutonner la veste de son uniforme puis le retira. Elle laissa aller un soupir de soulagement lorsqu'elle vue que le liquide carmin n'avait pas traversé la première couche. Elle fit une boule avec sa veste et la jeta violemment sur le sol.

Quand elle releva ses yeux, elle revu Shizo dans les escaliers. Il était revenu ? Pourquoi donc, c'était sûrement parce qu'il avait sentit l'odeur de son sang ou qu'elle avait été trop bruyante en toussant. Elle soupira de nouveau et lui dit :

Je suis désolée d'avoir dérangé Shizo, je suis malade et ça m'arrive d'être bruyante ou de cracher du sang... J'essayerais d'être moins dérangeante à l'avenir...

Elle descendit son regard et porta ses mains à sa bouche. Anatosia tentait de tousser, mais silencieusement. Cela ressemblait plus à des gémissements, car l'air ne passait plus. Elle ne pouvait pas ce retenir et croyant être trop bruyante, elle essayait de ne pas faire de bruit. Ses mains se remplir finalement de sang, celui-ci passait entre ses doigts et terminait sa course sur la jupe de la jeune fille. La jeune fille toussa de nouveau, plusieurs coups et s'arrêta finalement au bout de quelques minutes. Elle passa sa manche sur sa bouche pour essuyer le plus gros du dégât.

Stupide maladie ... Elle ne pourrait pas me laisser en paix ! Ou du moins, qu'elle m'achève tout de suite je n'aurais plus à souffrir autant... Marmonna la jeune fille à elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Lun 14 Juil - 22:25

    Au fond de lui, le sang qu'il voyait lui donner envie d'aller se jeter sur elle. Il essaya jusqu'a obtenir ce qu'il voulait, le contrôle parfait de cette envie irrésistible qu'était de boire le délicieux breuvages que chaque vampire se devait d'avaler pour survivre. Une pulsion se fit ressentir chez le jeune vampire. Il s'approcha lentement, venant de se mordillait la lèvre inférieur, faisant couler un fin filet de sang sur le bas de son visage. D'un coup de langue il enleva se que la goutellette avait tracer. Cette goutellette qui tomba a terre, sur le fin carrelage de dalle blanche. Elle se résonna dans un bruit sourd, presque inodible dans la salle entière. Il regarder, sans plus aucun bruits sa camarade. Main couverte de sang, c'est pulsions se faisait plus fortes de minutes en minutes. Les yeux fixé sur ses mains. Il baissa la tête et le regard, n'en pouvant plus. Lorsqu'il était monter il avait enlever sa veste, et son gilet. A présent il était en chemise noir. On pouvait apercevoir sa chaîne d'argent brillant sous la lumière de la salle.

    Il avait deviner rapidement se qu'arrivait a sa jeune consoeur. Tuberculose simple... Il contourna le divan, pour venir se poser sur l'autre. Il ne prêta pas attention a la veste, rouler en boule, jetée sur le sol de la salle. Shizo, la regarda, elle ne l'avait pas vraiment dérangé. Chaque minutes qui passait était une souffrance atroce qu'éprouvait le jeune vampire. Son esprit était perdus dans la confusion et l'intensité de ses questions a posé a la jeune vampire. Comment pouvez t-elle avoir une tuberculose ? Avait-elle cherchait un moyen de se soigner malgré qu'elle soit vampire ? Pourquoi restait elle ainsi ? Tant de questions sans réponses. Son aigle restait sur la rambarde en haut de l'escalier. Ses yeux brillait avec la lumière. L'heure passait, a présent il était deux heures et demi du matin. Dans trois heures, les autres élèves de la Night Class reviendrait, pour passer la journée au Manoir, comme au habitudes de la classe depuis tant d'années. Le sourire de Shizo n'était plus présent. Le silence régnait. De longue minutes s'écoulèrent... avant que le jeune vampire casse se calme incéssent.

    " Tu ne me dérange pas... Loin de là... "

    Il prit une bouffé d'air frais, puis repris parole...

    " Ce que je ne comprend pas... C'est pourquoi tu ne te soigne pas ? "

    On avait pas vraiment trouver de traitement spécial vampire, mais bon, qui sais se que pourrait donner celui d'un humain. Son aigle revint sur l'épaule du jeune vampire, celui-ci le caressa. Même lui se rendait compte de la gravité de la maladie de sa jeune camarade. Son journal était restait dans sa chambre. Il regarda en l'air, posant tout son dos dans le dossier sur divan. L'envie remonter, elle était trois plus forte que tout a l'heure au pallier. Anatosia venait de refaire surgir se que Shizo essayait de contrôler. Il serait prêts a lui sauter dessus, mais il restait là sans bouger. Ses yeux étaient redevenu carmin. Un carmin beaucoup plus vif que tout a l'heure. Son aigle restait même s'il savait le risque. De toute façon il ne lui ferait aucun mal. Sa respiration était lourde, mais restait silencieuse. Il avait planter ses oncle dans le divan recouvert de sois et attendez. Attendez que cette envie passe. Mais il savait qu'elle ne passerait pas avec le temps, elle empirerait plutôt de secondes en secondes. Il lui fallait du sang et vite, très vite... Ou il ferait quelque choses de mal, très très mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mar 15 Juil - 18:30

Sans se rendre compte de ce qui l'entourait, elle respirait fortement. De grandes bouffées d'air pour faire passer cet étouffement soudain. Elle toussait quelques petits coups pour faire circuler l'air. Les yeux clos, elle était calme, sa respiration devenait de plus en plus tendre et régulièrement. La jeune fille avait le tournis, perdre autant de sang d'un coup n'était pas bon pour elle. Elle porta sa main à sa tête ce retenant de fermer les yeux et de tomber dans un profond sommeil. Le silence était présent, elle tourna lentement les yeux vers Shizo et pu entendre ses quelques mots.

Pourquoi elle ne se soignait pas ? Mon dieu, si elle pourrait, elle l'aurait fait. Mais il semblerait qu'elle devra faire avec toute sa vie, aussi courte qu'elle pourrait l'être. Tousser, perdre du sang, tomber dans les pommes, c'étaient les grandes étape de son horrible mal. Aussi ce n'était pas très discret qu'elle souffrait de ça, il suffisait de voir sa taille d'anorexique et sa peau d'un blanc maladif. Et son envie folle de manger du sucre tout le temps n'était pas très grave, mais ne l'aidait pas non plus, c'était presque la seule chose qui la faisait ce sentir bien.

Parce que je ne peux pas.

Elle tourna d'un petit trois quart sa tête vers lui. Anatosia lui sourit tout en donnant un coup de manche pour effacer les dernière trace de sang qui restait. Lorsqu'elle vue l'autre vampire, elle remarqua ses yeux : rouges. Elle culpabilisa un peu, si son envie de sang revenait, c'était en partie de sa faute. Mais il y avait un moyen d'y remédié, les blood tablet. Même ne prenant pas souvent du sang, elle en trainait parfois sur elle, et en se moment, c'était le cas.

La jeune fille chercha les cachet sur elle. Passant son bras le long de sa manche pour enfin les trouver. Elle bougea brusquement son bras et et une mince plaquette tomba. Elle était noire avec de jolies gravure rouge qui formaient un signe de feu. Elle les pris et les lança sur Shizo.

Pour me faire pardonner de t'avoir mis dans cet état, prend dont ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Mer 16 Juil - 23:24

    Toujours aggripait, il la regardait de ses yeux carmin, se passant la langue sur les canines. Tient il était rare de le voir faire... Alors ce du avec grand étonnement qu'il réalisa l'acte. Enfin a vrai dire, ce n'était pas la première fois qu'il était étonné ainsi de faire cela. Il baisse le regard... gardant toujours se regard presque insignifiant envers Anatosia. Sa maladie pouvait être soignait en étant humain... Mais là, il n'y avais rien a faire que d'attendre la mort de sa vie de vampire pour la libérer de cette emprise inscousiante de souffrance. Il trouvait sa terriblement désolant, rester ainsi avec une maladie incurrable dont ne pouvait soigner sous la race Vampire. Enfin bref, ses mots fit tourner la tête de la jeune vampire. Depuis son arrivée, il avait remarquer c'est différent geste dont mangeait tout le temps du sucre... mais jamais tousser jusqu'à cracher du sang trop riche en globule rouge. Sa phrase lui pinçait au coeur, il éprouvait de la rancoeur pour cela.

    " J'en suis bien désoler... "

    Laissa t-il échaper pour la réconforté de son mal être. Son coup de manche vint effacer les dernières taches de sang sur le visage de la jeune vampire. Il comprenait que ce n'était pas évident. Etant petit, il avait rencontrer une petite fille qui avait la même chose. Il s'était attacher a elle, mais lorsqu'il vint jouer avec elle... Ce fut la dernière fois... Arrivé chez lui, on l'appelait pour lui dire qu'elle était décéder. C'était la seul petite fille et amie qu'il avait eu pour consoler sa solitude. C'était aussi avec elle, la deuxième personne a l'avoir fait parler, a l'avoir fait rire et sourire. Il aimé beaucoup cette jeune et petite fille. Dans son journal il en parle. Cette petite fille il la retrouvé en Ana. Jeune fille tout fine, petite, a la peau blanchâtre malgré qu'elle ne soit pas vampire, adorant les bonbons que Shizo lui apportait. La petite fille lui avait montrer une seule fois se que provoquer sa maladie... Ana venait de le faire pour la première fois... Il eut un semblant d'espoirs qu'elle soit cette petite fille dont il surnomée Candice ou Ange par moment. Un fin sourire s'esquissa puis s'en aller a la pensée de toutes les petits jeux qu'il avait eu. Être fils de deux grande personnes très connus dans le pays voir des autres du reste du monde, n'étant jamais présents pour les étapes de sa vie, Vivant a Tokyo dans un quartier riche, Habillé de vêtement luxieux, l'enfance de Shizo avait été bercer par l'école, ses sports, ses passions et ses sortis a l'hopital a la petite Candice restait avec le stress des medecins, des soin que l'ou vont fais. La première fois qu'il la vut, un grand moment de tristesse l'avait remplis. Elle avais 8 ans, il en avait 10. Allonger dans son lit d'hopital, sous les perfussions lui adminitrant l'eau et les vitamines essentielle a sa survit ainsi que les médicament, les différent fil montrant la stabilité de son coeur, de ses poumons dont ainsi dire de sa respiration, ainsi que la normalité de son cerveau. La maladie que Ange portait en soit, était un diminutif de la Tuberculose... Celle diminution permettait qu'on la touche et donc de la réconforter, la contagion de la maladie ne se faisait pas mais la toux sanguine était un peu plus douloureuse. Il lui fallait une perfussion de sang pour garder son sang a doses normales.

    C'est pensée le perdait dans son esprit, laissant son regard vide, fixait le visages d'Ana, venant de sortir la tablette de cachet de sang, plus connu sous le nom de " Blood Tablett ". Lorsqu'elle lui jeta, le bruits des cachet fit revenir Shizo a lui même, les attrapant avec une certaine agilité qu'un simple humains ne pouvait avoir... Il rammena cette fine boite a lui, l'ouvrant en poussant le rail des boite enboité. Il pris deux caché, l'envie de sang était a présent partit. Il ferma les yeux, les minutes suivantes lorsqu'il les réouvrit, il était redevenus de couleur normal, donc vairons. Shizo posa la boite sur la table s'étant redressé. Il la fit glisser jusqu'au bord de la table basse, pour qu'Ana la reprenne. Soulager de cette envie maintenant contrôler et finement évaporer, il présenta c'est remerciments. Puis après de longue minute vint a parler simplement


    " Ne t'en veux pas... Ma nature de vampire me pousse a cette envie, je me contrôle un peu moin bien que d'habitude, voilà tout... "

    Cette phrase voulait en dire une autre. Mais laquelle, sa a vous de trouver. Enfin bref, il se leva, puis vint se mettre derrière le divan de sa camarade étant assis. Il vint mettre ses bras autour de son cou, main au dessus de sa poitrine sans en la touché d'un seul centimètre. Puis il posa sa tête sur son épaule et chuchota...

    " Tu me fais... Tu me fais penser a quelqu'un que j'ai connu... "

    Il vrai que la petite Candice se retrouvait en Ana. Il avait parlait sur un ton angélique et mélodieux a l'oreille de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Jeu 17 Juil - 13:16

    Encore de longues minutes de silences. Interminables de plus. Comment pouvait-il garder ce silence durant un si long moment ? La jeune fille, même seule, parle. Elle papote avec elle-même, avec les objets et même des choses qui n'existent pas. L'imagination ne lui manquait pas, surtout lorsqu'un être cher part, tu trouves quelques choses pour le remplacer et le voir petit à petit disparaitre. En tout cas, c'était son cas à elle, la mort de son frère l'avait gravement blessé mentalement. Les jours qui suivirent, bien qu'aussi dure qu'ils étaient, elle c'était imaginé qu'il était encore à ses cotés. Ça lui arrivait même de lui parler. Mais secrètement hein ! Ses parents auraient tôt fait de la faire examiné s'ils l'auraient découvert. Et pour parler un peu d'eux, lorsqu'ils ont vue leur petite fille étendue en larme sur le corps de leur ainé, sans aucun doute, il l'ont suspecté elle d'avoir éliminé son frère, mais en plus les deux level E qui gisait le sang à leurs côtés. Non mais, avez-vous la taille de la petite Anatosia ? Elle était une crotte comparé aux trois autres, même avec son don de vent, elle n'aurait pas survécue parce que. haha, elle ne le connaissait même pas se don !

    Ce n'est pas de ta faute voyons ! C'est seulement moi qui suis trop faible...

    Système immunitaire trop faible, beaucoup trop en faite. Si Shizo aurait eu un rhume, elle l'aurait attrapé en l'ayant fixer exagérément tout à l'heure. Mais elle n'y pouvait rien, c'était l'effet de ses yeux, bleus et verts, c'était vraiment beau à voir. La jeune fille elle, toute sa famille avait de grands yeux bleus, sauf qu'elle avait hériter de l'air enfantin. Sa mère et son père, leurs yeux bleus étaient comme les siens, sauf qu'ils donnaient froid dans le dos. Seulement passer près d'eux (qui était rare), vous sentiez leurs aura noir. Ils étaient violents et sévères, le genre de parents que lorsqu'un ami les avaient, si tu t'imaginais à sa place, tu détesterais tes parents. Mais pour la petite fille, ce n'était pas le cas, elle aimait ses parents, c'était seulement leur caractère violent et stricte, qui cherchait toujours la perfection, c'était ça qu'elle aimait moins. Mais sa mère était bien moins pire, elle était plus aimable, elle apprenait pleins de chose à sa fille, maintenant unique, c'était juste lorsqu'elle n'y arrivait pas qu'elle devenait... méchante mettons.

    Elle était entrée dans ses pensées, elle en sortie lorsqu'elle aperçu sa tablette de pilule revenir sur la table basse. Elle se pencha sur le côté et la repris pour la jeter sur sa veste. Elle se sentait toute sale. Du moins pour sa jupe couverte de sang, elle l'aurait bien enlevé, mais elle ne voulait pas mettre Shizo mal à l'aise. Enfin, seulement le fait d'entré dans sa chambre, Mikaijin était devenue tomate. Même si pour Shizo, ça ne semblait pas lui déranger. 'fin bref, elle pencha la tête sur le côté, pensant à quand sa maladie cessera de la torturer, son regard était endormie, sa grande perte de sang lui donnait le gout de faire de gros dodo. Anatosia fixait le vide, droit devant, elle n'avait même pas remarqué que l'autre vampire avait bougé. Mais elle sentit très bien ses bras l'entourer. Son teint vira vers le rouge, ou plutôt vers le rose. Une jolie couleur rosé qui faisait surface sur son visage d'enfant. Ce qu'il lui dit lui serra le cœur, elle pu lui répondre sur un ton tout aussi doux :

    Quelqu'un que tu as aimé, je me trompe ?

    La jeune fille poussa une mèche retombé derrière son oreille et lui sourit, même pleine de sang, elle arrivait à esquisser en sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Jeu 17 Juil - 14:15

    C'était avec le temps que le jeune garçon avait appris a comprendre, a maitriser se silence. Ce calme qui régnait en maître durant cette éternité, pour lui ce n'était rien... Rien comparait au inombrable journée, semaine etc... A resté son parler, sans rien prononcer. Que pouvait - on dire a part révélait a son entourage, explois, rêves et anecdote de la vie ? C'est informations qu'avait dut résignait Shizo a les garder au plus profond de soit. Avait - elle comprit le double sens de sa phrase. Celle si voulait dire aussi : " Comprend Moi... Si j'avais eut le choix, je ne saurais pas ici. Sa n'aurait jamais était ainsi si j'était mortel... Aide moi ! " Une phrase particulièrement expressif de sa situation première. Le voilà, là, derrière sa camarade lui faisant rappeler sa petit camarade de jeux, bras autour de son cou dont mains au dessus de la poitrine. Il l'avait senti rougir, prendre cêtes teinte rosée, qu'on avait, quand on se sentait génée, ou mal a l'aise. Il se redressa, posant ses mains côté pomme déliquatement sur les épaules de sa consoeur. Elle était froide tout autant que la peau d'Anatosia. Se sentait-il attiré par elle ? Nan... Enfin... On peux tout imaginné ! Alors Oui, peut-être, il n'en savait rien. Lui, sa seule pertes c'était sa bien aimé et véritables mère, Angéline. Son journal contenait des photo d'elles. Maintenant 4 ans qu'il n'était plus de se monde impitoyable où il vivait chaque restant de jours de sa vie, vie éternel de vampire.

    Son regard se perdit. Il n'était pas d'accord... Anatosia était une jeune fille fragile mais pas faible. Shizo releva la tête et d'un voix forte restante mélodieusement angélique il s'exprima :


    " Ne dis pas de sautises... Même un vampire malade a toujours sa pointe de force... Tu est seulement fragiles et pas asser confiante en toi ! "

    Là il n'avais pas tord. Les trois règles d'or essentielle chez un vampire restait d'être puissants, magnifique et sans aucun regrets apparant. Les vampire de naissance n'en n'éprouvez pas... Ceux qui le devenait se devait d'en avoir lorsqu'il tuait ses première victime. De sa main gauche, il pris l'une des mèche de la chevelure d'Ana... La caressant délicatement... De l'autre il passait doucement sa main dans son cou. Il se demandait si elle fermait les yeux ? Question bizarre mais original ! Peut être que oui, ou bien l'inverse. Que pouvait - on dit d'un vampire ressentant des sentiment pour un autre vampire ? Rien ou presque pas ? Pourquoi, je n'en sers rien. Non, Candice était seulement la première enfant de sonâge avec qui il avait partageait tant de choses. Il leva les yeux en l'air s'en remémorrant. Puis il remit ses mains, plate sur les épaules d'Anatosia.

    " Je l'est plus apprécier, elle était la première enfant de mon âge avec qui j'accordais la confiance après ma Angéline... Mais... "

    Un temps d'hésisations vint s'installer sur quelque minutes. Il éclaircie sa voix et continua...

    " Mais... c'était une enfant, une enfant malade... Je venais la voir tout les jours pour jouait avec elle... Et puis un jour, je suis arrivait, c'était son anniversaire. Je suis entrer dans la chambre sous le regard blanc des médecins et corps hospitalier. Son draps blanc était reposé sur sa tête... J'ai posait les fleurs sur la table, j'ai retiré se draps, regardant pour la dernière fois son visage... Se visage que je retrouve en toi... Elle avait 8 ans, j'en avais 10... "

    Un lourd secret de sa vie venait d'être révélait a Anatosia. Elle seule le serait a présent. Il ne put échapper une fine larme, qui vint terminer sa course sur se grand carrelage blanc. De deux doigts il enleva le chemin tracé par cette goute précieuse, puis la reposa sur l'épaule de la jeune vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Jeu 17 Juil - 21:50

    Les mots de Shizo la fit redresser de quelques centimètre sa petite tête châtaine. Oui elle était fragile, mais bien trop et elle s'exposait toujours à de grands risques, seulement en sortant dehors pour marcher et voir le paysage. Elle devait avoir passé la moitié de son temps sur un lit, avec des médecins autour d'elle qui s'affolaient à la moindre petite déflagration de sa santé déjà très basse. Et pourquoi étaient-ils toujours sur les nerfs ? Parce que les parents de la petite Exequias leur ferait regretter une erreur pour avoir blessé leur fille. Elle était constamment surveillé, si ce n'était pas le conseil d'infirmiers, elle n'aurait peut être jamais vu le monde extérieur durant plusieurs années. Toujours dans sa chambre, noir et rouge, quelques couleurs en plus. Étendu au milieu de cet immense lit baldaquin, c'était à peine si on la voyait encore enfouit sous plusieurs couvertures. Anatosia fixait de longues heures son plafond, en faite les rideaux colorés suspendus sur les poutres de son lit. Parfois, son père venait lui conter une histoire, bah oui il a beau sembler michant il entretenait sa petite chérie voyons ! Souvent des histoires...de l'histoire ! Des guerre qu'il y avait eu, ou des histoire avec du combat et un vainqueur et un vaincu. Mais elle, ce qu'elle préférait, c'était les histoires qu'on racontait au petite fille, avec une princesse, des fées et son prince. Le genre d'histoire quétaine qu'à l'âge actuelle de la petite, elle ne devrait plus autant apprécié. Elle porta ses mains au centre de sa poitrine. En faite, les poumons étaient bien en dessous, hein ? En tout cas, c'était ce qu'elle voulait désigné.

    J'ai une blessure au poumon, qui fait que chaque jour, je risque la mort. C'est de la fragilité ou la faiblesse ?

    Shizo n'avait pas eu tord sur au moins un point : Elle n'avait pas confiance en elle, mais là du tout. Être accusée ;a tord d'une chose qu'elle n'avait pas faite, elle commençait à croire que c'était elle la cause. Car en faite, si elle n'aurait pas été là, son frère serait encore en vie. Et cette remarque, on le lui avait souvent répété, ce qui avait fait baisser la confiance de la petite fille, jusque là innocente. Elle laissa glisser ses mains jusque sur ses cuisses, les ayant lourdement laisser tombées. La jeune fille fit tomber sa tête sur le coté, à nouveau. Elle la trouvait lourde et se sentait plus détendue celle-ci de coté. Lorsqu'il pris une mèche de ses cheveux, ses yeux commencèrent à être lourds. Ni ouverts ni fermés, pourquoi voudrait-elle dormir en si bonne compagnie ? Si elle n'aurait pas quelqu'un à coté pour lui parler, elle se serait déjà endormie lorsqu'il commença à caresser son cou. Ce comportement lui semblait très étrange, surtout de la part de quelqu'un qui, il y a quelques minutes, était muet avec un regard de glace. Presque impénétrable, autant que quelqu'un pouvait ce sentir agressé par celle de la petite fille, elle ce sentait encore plus petite à coté de lui. Lorsqu'il s'arrêta pour remettre ses mains sur ses épaules, elle rouvrit grands ses yeux. Anatosia était bien, pourquoi il arrêtait ? Rrrr... Méchant pas fin ! Ok, c'était à peut près se raisonnement immature qui venait de passer dans la tête de la jeune vampire. Ah ouais, pas étonnent, elle pensait comme ça toute la journée. Mais en la compagnie de quelqu'un comme Shizo, elle n'agissait plus pareille.

    Angeline ? Après Angeline ? Elle était donc partie, ou morte... Peut importe, ça devait être une personne auquel Shizo tenait, si ce n'était pas le cas, c'était très étrange... ensuite il eu ce silence, celui où elle était en droit de se poser pleins de questions. Quoi ? Qu'es-ce qui c'est passé ensuite ? Pourquoi ? C'était le genre de questionnement qui la hantait, mais elle ne voulait pas le pousser. Il parla finalement. Mais ce qu'il dit lui fit un peu de peine. Son cœur serrait, comment resté indifférent à ça ? C'était triste comme histoire. Juste après qu'il ai essuyé sa larme, elle se retourna vers lui pour le regarder. La jeune fille se leva et alla plus près de Shizo, elle passa ses bras sous les sien et serra le jeune vampire contre elle. Elle était encore plus petite que lui, sa tête arrivait au bas de son cou.

    Ça a dû être dure pour Shizo. (ça a du être dure pour toi).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizo Atsamatsu

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Class : Night
Age de l'étudiant : 25 Ans
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Lun 21 Juil - 22:58

    Il senti qu'elle se redresser un peu, ces mots devait être un peu brusque ou bien réellement sincere. Ce secret qu'il partager avec cette nouvelle élève de la Night Class, avait était longuement réfléchit... Réfléchit a point, parfois en plein cours, quand il cessait d'écouter les même paroles qu'il avait put entendre dans sa tête lorsqu'il lisait dans les bouquin éparpillé sur son meuble de bois vernis a l'ancienne. Quand a lui, ces parents, il ne les avaient jamais en rogne, ou de mauvaise humeur. Il étaient trop absents pour cela, a peine un baiser adresser a leur fils, qu'ils partaient dormir ou le laissait pour reprendre le travail soit dans le bureau respectif de la maiso ou dans les locaux de gouvernement. Il était triste pour cela, mais ce montrait toujours aussi muet mais courtois avec eut. La sienne de chambre était baroque, façon française du XVIIIeme siècle. Le manoir ou il logeait était une ancienne demeure où, des Français avaient vécu durant les trois siècles derniers. Les histoires c'était lui même qui se les lisait le soir. Son père étant trop fatiguer pour venir lui en compter une lorsqu'il était jeune. Il avait enfin remarquer, qu'elle changeait la positions de ses mains... Shizo avait bien évidemment compris ce qu'elle voulait désigner. Ses fine mains étant placé au creux et au centre de sa poitrine. La regardant ainsi ce tenir, on croirait voir une enfant n'ayant pas assez grandit pour comprendre le sens de la vie. Esprit d'adulte dans un corps d'enfant. Cette phrase lui avait était dit de celui qui l'avait convertie en cette race qui peu a peu commencer a être approuver par le jeune vampire.

    Ce jeune homme qu'était Shizo ne comprenait pas vraiment le résonnement de sa jeune consoeur. Mais... sur un ton des plus neutre possible, presque a la limite du sincère il vint a lui répondre :


    " Comment mourrir... Alors que tu l'est déjà ? Cette fragilité s'entremêle avec une faiblesse... Les deux son inseparrable, la réponse a ta question serait bien trop blessante a ton égard... Enfin... C'est mon point de vu... "

    Sa voix s'était abaissé... Abaissé jusqu'à ne plus se faire entendre. Comme si un remord, sur cette phrase était venu grandir en l'esprit du jeune vampire. Il fermait les yeux un court instant, se secouant très rapidement a tête de gauche a droite pour faire sortir cette idée.

    Certes son comportement était étrange sur le moment... Mais qui viendrait se plaindre de fine caresses dans le cou aussi agrèable soit elle ? Depuis que cette habitude avait fait son chemin en Shizo elle ne l'avait pas quitter et chaque personne a qui il avait fait passer se moment ne s'était plaint... Alors pourquoi aujourd'hui ? A cette pensée, ce fut sûrement ce qu'il le poussa a s'arrêter, ses gestes se stoppèrent. Chacun des mouvement de sa camarade lui était ressenti en lui même. Elle était bien trop prévisible dans ses actes... Cela, il l'avait appris lors des premier jours de sa transformation. Ressentir chaque préssions, mouvement, pensée d'une personne pour mieux la comprendre...

    Sa belle Angéline, véritable mère qui avait remplacée celle qui l'avait fait naitres était a présent, et sa il l'espérait... au Paradis. Il se disait cela pour se réconforter... Mais cela n'était pas vraiment vrai. Son âme était bien quelque part... Non pas au Paradis, n'y en Enfers, Pourquoi d'ailleur irait elle la bas, après tout ce qu'elle avait fait de bien autour d'elle, elle se devait d'être récompensser. Ce qui sait après... Le reste de l'histoire de Candice et lui resterait secrète, elle resterait gravée et blanche au fond de lui. Le reagrd qu'Anatosia le portait était doux et bien trop compréhensible de sa peine. Il savait très bien qu'elle viendrait a se lever, pour le réconforter dans ses bras. Lorsqu'elle s'éxécuta, sa fine tête vint se poser a l'emplacement du coeur qui battait, encore il y'a 3 ans. A la dernière phrase de la jeune fille... Il resta muet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatosia Exequias

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 24
Class : Night Class
Age de l'étudiant : 16 ans
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   Ven 25 Juil - 12:37

Au moment des mots de Shizo, elle était encore assise. La réponse serait trop blessante à son égard ? Même cette simple réponse était blessante, même si c'était en partie un avertissement. Mais bon, maintenant la curiosité trottait dans l'esprit de la jeune fille, à quoi il pense ? C'est vrai, la petite fille qu'était Anatosia voulait le comprendre. Elle n'avait pas encore la mentalité de tout savoir ce qu'il faut à son âge, parce que la personne qui faisait entrer l'important était morte. La laissant en plan avec des parents qui cherchaient la perfection chez leurs fille unique. Ses parents étaient vieux et avaient eux leurs enfants tard. Disons, qu'ils étaient des années 1900. La noblesse ou autre chose comme ça, à cette date, n'expliquait pas les bonne chose de la vie comme aujourd'hui. Si elle le voulait, Anatosia pourrait être une parfaite noble, polie et talentueuse. Ne pas laisser montré d'émotion et mettre tous ce qu'elle veut à ses pieds. D'accord, tous ce qu'elle mis à part les Level A. Mais elle avait opté pour la personnalité que son frère avait essayé d'y faire adopter, une vie plus décontracté où pleurer et rire était constant. Alors, Anatosia avait fait un étrange mélange des deux, incompréhensible et ignorante de la vie 'une adolescente de son âge. Malgré la réponse de Shizo, elle resta muette, elle le questionnerait plus tard.

Ensuite, elle c'était levée pour le serrer dans ses bras. Elle était comme ça, quelqu'un de triste, elle lui offrait un câlin. Mais c'était seulement avec les personne dont elle avait un peu de connaissance. Sinon, elle semblait s'en moquer un peu. Anatosia retira ses bras d'autour de Shizo, ça ne semblait pas le réconforter alors, pourquoi continuer ? La jeune fille n'aimait pas s'attarder sur quelque chose comme ça, elle était paresseuse sur les bord. Mais elle était encore frustrer du silence qu'entretenait son ami. Pourquoi ne parlait-il pas, se silence allait sûrement la rendre folle. Elle retourna s'assoir sur le divan, d'une façon plus décontracte qu'à la précédente et commença à chanter pour briser le silence écrasant.

[color=crimson] (Elle chante ça

Elle faisait quelques mouvements de mains. Et selon ce que disait la chanson, elle abordait des expressions diverse. Oui, lorsque quelques chose n'allait pas, elle chantait. Ça l'aidait à se calmer ou non, elle chantait pour ce défouler, ou simplement parce qu'elle aimait ça. [Dans la chanson, à Partir de Mada Ikanaide... La troisième fois où elle dit Mada quelque chose.] Elle se leva et commença à danser si l'on pourrait dire. Elle faisait plutôt des flip et des roulade, un peu comme du ballet. Ça semblait étrange au premiers regards, mais en faite, vue ce qu'elle enchainait c'était très beau.

[[[Ok bon à l'origine je devrais éditer, mais j'ai pas envie...]

[[Donc topic terminer !]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au Pavillon... [ 1H45 ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au Pavillon... [ 1H45 ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight | The Cross Academy :: MOON PAVILLION :: LA SALLE DE DÉTENTE-
Sauter vers: